Les extensions ~ ❤



Après quelques articles sur Tokyo, je vais maintenant m'adresser aux filles. Vous êtes pas mal sur Facebook à me demander quel genre d'extensions j'utilise. Vu que j'ai essayé beaucoup de choses, je vais vous expliquer différentes techniques !

Je tiens tout d'abord à préciser que chaque technique abimera vos cheveux (de façon plus ou moins importante suivant votre type de cheveu, la technique utilisée et la qualité de la pose). Tout comme le crêpage, coloration, décoloration, chaleur, etc.

Comme beaucoup je suis partie du principe que, ayant les cheveux TRES courts, j'allais poser des extensions en attendant que mes cheveux deviennent longs. Eh bien mes cheveux ont poussé, mais tout abîmés et ça fait maintenant plus d'1 an que je n'utilise plus de chaleur, extensions, et que j'essaie de rattraper le massacre. Il est important de couper les pointes quand elles en ont besoin : cela va éviter que les fourches remontent de plus en plus haut.

LES CLIPS

Tout d'abord, je vais peut être en décevoir certaines, mais je ne commande pas sur internet ! Je vais dans des shop africains et choisis des extensions en bande semi-naturelles. Les semi-naturelles sont pratiques : vous pouvez les boucler, lisser, crêper, colorer, laver, etc. Mais prenez en soin, car elles s'usent plus vite que des naturelles. J'achète ensuite des clips à part (toujours dans le shop) et les couds moi-même sur les bandes. On économise quelques dizaines de francs.

Les clips sont utiles quand vous avez un petit budget et ne voulez pas porter en permanence des extensions. Toutefois, si vous les portez tous les jours, les clips vont quand même abîmer vos cheveux à cause des pinces, en métal ou en plastique, qui vont frotter contre vos racines et casser petit à petit le haut des cheveux.



LES EXTENSIONS COUSUES

Désolée, je ne me souviens pas du terme exact. En gros ça se passe une fois de plus dans les shops / coiffeurs africains. Vous achetez des bandes d'extensions, et elles vous feront des tresses plaquées dans les cheveux. Elles vont ensuite coudre la bande d'extension dans la tresse.

Très facile à enlever (on peut demander à un proche de le faire à la maison à l'aide d'une lame de rasoir), il est toutefois déconseillé de les porter plus de 1 mois. Entre la repousse des cheveux et la saleté coincée dans la tresse, ce n'est pas très hygiénique. C'est pour ça qu'ici aussi j'utilise des extensions semi-naturelles ! Autre petit bémol : Si vous vous attachez les cheveux, on voit les extensions.

Notez aussi que, normalement, il faudrait éviter de faire des coiffures qui tirent trop sur les racines (chignon très serrés, queues de cheval également hyper serrées, etc.). Donc imaginez ce que vos racines et votre cuir chevelu vont ressentir avec une tresse plaquée hyper serrée pendant 1 mois. Lorsque vous déferez vos tresses, vous pourrez couper en tout cas les pointes.


LE TISSAGE

Ça se passe (encore et toujours) chez les africains. Il vous faudra des extensions NATURELLES. Attention, car dans ces shops, souvent ils vous disent "100% naturel", mais on peut en douter...

Le principe du tissage, c'est d'avoir des extensions mèches à mèches (et plus en bande). La coiffeuse pose les extensions mèche après mèche à l'aide d'un élastique. Ça tient très bien (2-3 mèches tombées en 3 mois), mais elle va tirer sur vos cheveux. Ayant les cheveux très fins, j'ai du couper un bout après le retrait des extensions. Il est conseillé de garder ces extensions maximum 3 mois (suivant votre vitesse de pousse) et vous pouvez vous attacher les cheveux sans que les mèches ne se voient trop.

/!\ Les coiffeuse ont tendance à mettre trop de mèches (pas très esthétique si on n'a pas beaucoup de volume sur la tête, il faut savoir dire stop !). La pose des extensions prend plusieurs heures (3-4h environ), mais facile à enlever également.



LA KERATINE

Pour cette technique, vous pouvez aller dans un salon de coiffure "normal" (en général ils commandent eux-mêmes les extensions). Une fois de plus, les extensions sont posées mèches à mèches et tenue par un point de "colle" (kératine) qui a été chauffé puis refroidi. Un peu plus fragiles que le tissage, elle tiennent quand même bien si on en prend soin. C'est à dire qu'il ne faut pas se brosser violemment les cheveux (un peu de douceur, les filles !). Il faut également faire attention à ne pas toucher les points de kératine avec votre fer à lisser / boucler.

Là encore la tenue est de 3 mois maximum et il vous faut des cheveux naturels. Personnellement, je les ai enlevées au bout de 2 mois car mes cheveux ont poussé du feu de Dieu !

Faites attention, car bien des coiffeuses affirment savoir les poser, mais souvent sur Facebook je vois des nanas avec les cheveux massacrés. Quand la pose est mal faite, ça peut vite devenir la catastrophe !



2-3 CHOSES EN VRAC

  • N'oubliez pas que les extensions naturelles nécessitent des soins comme vos vrais cheveux (masques, après-shampooing, etc.)
  • Par expérience, et même avec extensions naturelles, il vaut mieux les colorer que décolorer. Si vous les décolorez, elles prendront un aspect usé. Il est donc préférable de choisir au départ une couleur plus clair que vos cheveux pour éventuellement la foncer après !
  • Je n'ai pas testé les anneaux ! Attention aux cheveux fins : ça les étouffes.
  • Lorsque j'enlève mes extensions et ne compte plus les fixer à nouveau (kératine, tissage, etc.) j'en créé des bandes à clips moi même. Un peu de tissu, de la colle forte, et beaucoup de patience sont conseillés. Je peux faire un tuto à la demande. ❤
Gauche : extensions en mèches transformées en bandes à clips. Droite : Extensions à clips colorées
Fourni par Blogger.